Vivre une vie sans stress, c’est simple

Un extrait du livre Practical Enlightenment

Vivre une vie sans stress, c’est simple

Dans nos cultures, on nous enseigne depuis tout petit, que le stress est une composante inévitable de la vie et donc on a tendance à le considérer comme quelque chose qui en fait partie. Bien que beaucoup de gens cherchent à réduire leur stress, en pratiquant des activités telles que le yoga, la médiation ou l’exercice physique, la plupart d’entre eux ne s’arrête jamais pour comprendre les mécanismes de sa production. Pour ceux qui prennent le temps de comprendre, ils proposent généralement une réponse inexacte qui met en cause des circonstances en dehors d’eux-mêmes.

Le stress quotidien n’est pas causé par les circonstances. Le stress se manifeste lorsque vous dites « non » à ce qui se présente dans vos circonstances présentes. Par exemple, si vous êtes en train de faire quelque chose, que le téléphone sonne et que vous regardiez cette sonnerie comme une interruption ou une intrusion, vous ressentirez immédiatement du stress. Le stress se manifeste aussi à chaque fois que vous soutenez que les choses devraient être différentes de ce qu’elles sont. Si l’on prend l’exemple du téléphone, vous soutenez, avec « raison » pensez-vous, que le téléphone ne devrait pas sonner et que la personne qui appelle vous dérange. Le stress se manifeste quand vous pensez que le moment n’est pas parfait tel qu’il est. Quand vous essayez d’arriver quelque part plutôt que d’être là où vous êtes, comme si un ailleurs était supérieur au moment présent. Il se manifeste lorsque vous manipulez les circonstances pour obtenir quelque chose dont vous pensez avoir besoin. Il se manifeste aussi quand vous n’êtes pas honnête – quand vous faites des choses qui sont en dehors de votre intégrité.

Il y a trois idées simples qui forment une structure de soutien et vous permettent de vous recentrer lorsque vous vous sentez stressé ou quand la vie semble s’acharner contre vous. Nous les appelons familièrement « les trois principes de la transformation instantanée ». Nous utilisons le terme « instantanée » parce qu’au moment où vous identifiez où vous en êtes, sans porter de jugement sur vous-même, vous avez déjà retrouvé votre équilibre – à ce moment même. Le temps n’est pas nécessaire pour cette transformation. La seule chose nécessaire, c’est le désir de découvrir où vous en êtes et comment vous êtes, tout en cessant d’essayer d’avoir raison sur le pourquoi du comment. C’est-à-dire qu’il faut cesser de blâmer les autres ou vous-même. Ces trois principes sont des outils très utiles qui vous permettent de retrouver votre équilibre lorsque vous êtes stressé.

Définissons-les et analysons leur relation au stress.

Le premier Principe de la Transformation Instantanée:
Ce que vous refusez d’accepter persiste et perdure.

S’opposer à une situation est comparable à travailler un muscle. Plus la résistance est forte plus le muscle se renforce. Cette résistance renforce également les situations, émotions et conditions non désirées. En fait, l’acte même de s’opposer à une situation garantit que cette situation reste en place. Quand vous résistez à quelque chose vous devez opposer une force contre cette chose. Et en exerçant cette force, vous vous attachez à la chose que vous repoussez et vous ne pouvez plus la lâcher. Refusez les choses telles qu’elles sont, souhaiter qu’elles soient différentes, essayer de s’élever au-dessus des circonstances, toutes ses attitudes sont des formes de résistance et des manières de dire « non » à la façon dont votre vie se présente.

Le deuxième Principe de la Transformation Instantanée:

Deux choses ne peuvent pas occuper le même espace au même moment

Quand vous êtes polarisés sur quelque chose, rien d’autre n’existe. Par exemple, une fois nous marchions sur un sentier de campagne lorsque nous rencontrâmes un roncier qui débordait sur le sentier. Nous redoublâmes d’attention pour ne pas nous faire piquer. Au retour, nous remarquâmes que, sur la route, juste en face de ce roncier un camion auquel était attachée une remorque à chevaux était garé. Nous ne l’avions pas vu à l’aller et pourtant, si on pouvait en juger par la quantité de pollen accumulé sur le pare-brise, ça faisait un bon moment qu’il était là. Lors de notre premier passage, nous étions tellement préoccupés par le roncier que nous n’avions même pas remarqué ce camion bien qu’il fut tout proche. Il en va de même avec le stress. Parfois, les gens sont si préoccupés par les facteurs qu’ils imputent au stress qu’ils en oublient le reste du monde bien qu’il puisse offrir des solutions, là, à portée de main.

Le troisième Principe de la Transformation Instantanée:

Tout ce que vous autorisez à être, vous autorise à être

Retournons au premier principe: Tout ce à quoi vous vous opposez persiste et perdure. Si vous cessez de vous concentrer sur ce que vous n’aimez pas, ne désirez pas et aimeriez changer, et que vous rapportiez votre attention de manière neutre sur ce qui se trouve juste devant vous, à ce moment-là, vous êtes libre. Libre de stress. Oui, c’est aussi simple que ça. Par contre, si vous souhaitez avoir « raison » sur le fait que quelqu’un d’autre a « tord », et bien alors, vous serez stressé, très stressé et encore plus stressé. Mais en vérité la cause du stress, c’est vous.

Vivre sans stress est aussi simple que d’accepter d’être là où vous êtes sans vous opposez aux circonstances de votre vie ou sans dire “non” quand la vie ne vous accorde pas vos préférences.

No Comments

Post A Comment