Les illusions perdues

Les illusions perdues

Les illusions perduesC’était dans les années quatre-vingt. Nous étions entrés dans un magasin de produits bio et à l’intérieur nous avions remarqué une femme qui, pour une somme minime, proposait de tirer les cartes aux clients du magasin. Nous étions sur le point de partir en Europe pour aller vivre six mois dans un centre de méditation et nous pensions que ce pourrait être amusant de voir ce qu’elle avait à nous dire sur ce voyage imminent. Nous espérions que ces six mois nous permettraient de découvrir l’état de conscience supérieure que nous recherchions désespérément depuis des années. Donc, quand notre tour arriva nous nous assîmes devant elle dans l’attente d’une lecture optimiste qui nous confirmerait que nous étions sur le bon chemin, celui qui nous conduirait vers l’illumination que nous recherchions. Malheureusement, contrairement à notre attente, elle ne confirma pas ce que nous espérions entendre et ce fut un choc pour nous de recevoir une information qui ne correspondait pas à ce que nous attendions. Et donc, c’est entre le pain aux sept céréales et les haricots bio que cette cartomancienne nous dévoila, avec les meilleures intentions du monde, une vérité que nous n’avions vraiment pas envie d’entendre.

Scrutant les cartes qui étaient devant elle, elle dit: “je vois que vous partez en voyage”. C’était un bon début car nous ne lui avions rien dit. Elle continua: “Et ce voyage n’est pas une petite excursion mais un long séjour sur une terre éloignée. Vous allez traverser un grand plan d’eau et sans aucun doute vous partez à l’étranger. Les cartes indiquent que ce voyage est de nature spirituelle, pas un voyage de tourisme mais plutôt une sorte de pèlerinage”.

Nous étions vraiment impressionnés! Si l’évènement avait été filmé, vous nous auriez vus à ce moment pendus à ses lèvres pour saisir toutes les perles de sagesse qu’elle avait à nous impartir. C’est drôle comme nous aimons idéaliser nos vies, espérant prouver que la route que nous suivons est la meilleure. Mais à ce moment là, la douce pente sur laquelle nous entraînait notre lectrice allait prendre un tournant décisif et inconfortable. Jusque là nous la trouvions tout à fait crédible et inspirée, mais tout à coup, elle dit quelque chose qui créa en nous une panique immédiate et nous fit frissonner.

Regardant les cartes avec intensité comme pour y déceler une subtile nuance, elle nous annonça solennellement qu’à l’issue de ce voyage et de nos expériences là-bas, nous serions “désillusionnés”.

Oh non! Nous recherchions l’illumination, pas la désillusion! Ce commentaire semblait négatif et nous voulions du positif. Nous étions sur le point d’investir six mois de notre temps et une somme d’argent considérable et nous espérions autre chose qu’une désillusion. A vrai dire, nous avons du mal à nous rappeler ce qui se passa ensuite. Cette idée de désillusion nous mit tout à coup de très méchante humeur. Nous la remerciâmes assez sèchement et quittâmes le magasin profondément troublés par ces quelques mots qui allaient à l’encontre de nos espérances.

Une semaine plus tard nous étions en Europe. Six longs mois plus tard, nous quittions l’Europe, effectivement désillusionnés. Pendant notre voyage, nous découvrîmes que nous n’avions aucune envie de vivre notre vie à contre courant ou en opposition à ce qui existe. Au contraire, nous voulions vivre en accord avec nous-mêmes, un état qui n’est ni pour ni contre la culture établie.

De retour aux Etats-Unis, nous repensâmes à la tireuse de cartes et à ses prédictions et finalement nous ouvrîmes le dictionnaire pour regarder le mot “désillusion”. Nous fûmes surpris par la définition parce que nous avions associé ce mot à tous ses synonymes tels que déception, échec, déboire, désappointement, etc. En fait la principale définition de désillusion est: “libéré d’illusions et d’idées fausses”. Cela veut dire que l’illusion dans laquelle vous viviez a été dissoute afin que vous puissiez voir la réalité de la situation telle qu’elle est, et non pas telle que vous la préféreriez.

Cette désillusion marqua le début de notre réalisation personnelle. Après notre retour d’Europe nous découvrîmes que rien n’allait nous sauver de nous-mêmes et de la domination de la vie. Où que nous allions, nous faisions partie du voyage. Ces dernières années, en tant qu’animateurs d’ateliers, auteurs ou simples individus, nous avons découvert que les seuls moments où la vie nous domine c’est lorsque nous ne sommes pas dans le moment présent, quand mos espoirs pour le futur créent l’illusion d’un futur plus prometteur et meilleur que l’instant présent. La vraie liberté existe quand l’illusion est dissoute et que vous vivez votre vie directement en embrassant ce qui est, sans préférence. Si vous souhaitez réaliser votre potentiel, plutôt que de lutter en permanence dans l’espoir de vous améliorer, il vous faut découvrir qui vous êtes et comment vous appréhendez la vie à chaque moment.

No Comments

Post A Comment