Et mes pieds s’immobilisèrent

Par Ariel Kane

Et mes pieds s’immobilisèrent

Un jour, j’ai demandé à un vendeur de B&H, un des plus grands magasins d’équipement photographique du monde, quel était le meilleur appareil photo numérique.

Bien sûr, c’était une bien vaste question, mais à cette époque, j’étais à la recherche d’un modèle plus perfectionné et je voulais son avis. Le vendeur m’a regardé droit dans les yeux et sans hésitation il m’a dit : « Celui que vous n’aurez pas peur de porter ».

Au fil des années, j’ai pu souvent apprécier à quel point cette réponse était judicieuse. En cet âge du numérique où les IPhones ont la capacité de capturer des vidéos et des images à un niveau très sophistiqué, c’est devenu facile pour moi d’emporter mon appareil avec moi où que j’aille. D’ailleurs, quand j’ai acheté mon dernier IPhone*, qui était plus gros que le précèdent, mon amie Lenore fut assez gentille pour me créer un joli sac style banane, aux dimensions parfaites, spécialement destiné à son transport.

Tous les ans, pendant nos séminaires d’immersion au Costa Rica, Shya et moi avons l’habitude de faire une petite promenade matinale avant le petit déjeuner. Je m’habille, je mets mes chaussures, j’attache ma banane Lenorable** autour de ma taille, j’y place mon IPhone et on se met en route pour profiter de l’air frais matinal. On marche sur environ un kilomètre jusqu’à l’entrée de la propriété et on revient à l’heure pour le petit déjeuner.

Parfois, on marche lentement et on observe les oiseaux ou on regarde les nuages qui virent du mauve au pèche pour devenir iridescents. D’autres fois nous avons une allure plus enlevée et nous marchons avec détermination. D’autres fois encore, je suis à l’affut de moments Kodak, m’arrêtant pour photographier quelque chose qui me plait et puis rattrapant Shya au pas de course.

Un jour, nous marchions confortablement d’un pas délié, faisant bien attention d’éviter les cailloux et obstacles sur notre chemin. Nous marchions pour marcher, en appréciant le mouvement de nos muscles, notre respiration, le simple fait de bouger. Tout à coup, mes pieds s’immobilisèrent. A ma gauche se présentait une fleur que me coupa le souffle. Je ne l’avais pas recherchée. Je n’avais pas prévu cette apparition. Je ne m’y attendais pas. Néanmoins elle était là dans toute sa perfection.

Tout au long de votre vie, la perfection vous accompagne, elle est en vous et tout autour de vous. Et de temps en temps si vous les laisser faire, vos pieds se mettront d’eux-mêmes en arrêt, pour que vous puissiez contempler une facette de cette perfection qui s’impose dans tout son éclat, comme un joyau.

*Toutes les photos qui accompagnent cet article ont été prises avec mon IPhone – de loin le meilleur appareil photo que j’ai jamais possédé.
** Pour découvrir les créations de Lenore, les « Lenorables » veuillez visiter sa page Instagram: https://www.instagram.com/shopyourclosettv/

No Comments

Post A Comment